lundi 18 avril 2011

Digression #3 : le Club


Je passe une grande porte verte, une large pièce s'ouvre devant moi. Des globes lumineux pendent du plafond et touchent quasiment le sol, produisant un éclairage vert par réfraction. Du bas vers le haut, l'inverse de la lumière naturelle en somme. Des néons dessinent les arrêtes des murs et ajoutent à l'impression de lévitation, d'architecture suspendue.

Il y a peu de monde à l'intérieur : je reconnais le violoniste de Tuxedomoon, James Plotkin et quelques personnes de Radian. Tamara est assise à coté de Sébastien Roux et ils boivent de longs Mojito à la paille, agitant parfois leurs verres pour remuer les feuilles de menthes fraiches prises dans la glace pilée.

Je m'assois à la table la plus proche. Une troisième personne vient de les rejoindre. J'entend des bribes de conversation "...Missy Undertone, et vous ?", un long drone métallique m'empêche d'entendre la suite. Parfois le son s'adoucît et de douces mélodies se confrontent aux sons rugueux. Mon regard glisse sur les murs blancs couvert de graph' noirs représentant des animaux étranges qui rebondissent sur des fleurs carnivores et des dégradés vert, jusqu'au comptoir où je crois apercevoir le serveur, un drôle de petit être blême portant une capuche, qui maintenant me fixe de ses grand yeux sombres.

Derrière lui, un long tableau affiche les prix des consommations, et je suis surpris par le nom de l'endroit : Le Green Violonite Club...

Missy Undertone (2004) by Green Violonite Club


Écouter Music For The Cloudy Escape sur soundcloud, voir le clip de Missy Undertone et le site de The Cloudy Escape

Aucun commentaire:

Publier un commentaire