vendredi 4 décembre 2015

Juste une dernière danse



Il y a 3 328 800 minutes, s'ouvrait le blog des OfflinePeople

A cette minute, en écoutant les trémolos de Pops Staples, nous allons bientôt le refermer.

A cette minute, juste avant que tout ceci ne devienne les archives d'un permanent éphémère, ne pas oublier ceci des interviews:
S'obstiner pour avoir quelques lignes de David McNeil, malgré ces attachés de presse et Monaco,
Travailler notre parlé écrit en retranscrivant le mp3 de l'interview de K Leimer,
Découvrir Nick Kent & Laurence Romance dans une photo noir et blanc d'une rave party parisienne,
Poser des questions à Craig Leon pendant qu'il s'ennuie en exportant des fichiers sons,
Amuser John Simon,
Retirer l'interview d'Olan Mill parce qu'il craint pour sa sécurité,
Découvrir Trouble Books et regretter qu'il n'y ait toujours pas de nouvel album, attendre chaque nouveau Mathias Delplanque avec impatience,
Poser des questions à Pete Sonic Boom, juste ça, en plus de ces concerts, de longues minutes de bonheur,
et puis à Cliff Martinez aussi,
Générer du traffic pendant au moins 4 ans sur une seule interview de Fuzati, ne pas réussir la même chose avec Gérard Baste,
Croiser Joseph Ghosn au concert de Stephen O'Malley à Mains d'Oeuvres, et lui parler des Konki Duet au lieu de lui parler de Earth ; le regretter.

A cette minute ne pas oublier certaines failles, comme ne pas réussir à écrire sur la musique française (Bashung, Mathieu Boogaerts...)

A cette minute, ne pas oublier non plus les concerts:
Commencer par avoir été déçu par le Freak Scene de Dinosaur Jr à l'Elysée Montmartre,
Finir par s'évanouir dans le métro après le concert de Pissed Jeans au Batofar,
Etre toujours un peu jaloux du titre d'Achylles Brown "Black Hole, Black Eye, Black Lips",
Emmerder les solos de guitares de Ty Segall,
Beaucoup voir Brigitte Fontaine
Vouloir tout de suite le prochain festival Sonic Protest à l'Eglise Saint Merry,
Voir des choses érotiques pendant les concerts de Dylan Carlson et de Spectrum,
Revoir la silhouette de Colleen se découpant dans la rosace du Collège des Bernardins, et sa voix sur la comptine de La Nuit du Chasseur,
Sentir les flash lumineux et les cotillons des Flaming Lips qui se posent sur mes paupières closes,
Etre inquiet et fasciné par Mykki Blanco,
Traverser la Seine sur un pont enneigé pour rejoindre Mathias Delplanque au musée du Quai Branly,
Voir un ciné concert en split screen spatial de Mike Ladd à l'Espace 1789 de Saint-Ouen,
Entendre Lee Scratch Perry en Ardèche,
Pisser des gouttes d'or, rien qu'en repensant au magnifique live de Sun Araw au Batofar,
Tenter d'éviter, sans succès, à Mouse on Mars de se prendre de la vodka red bull sur la cuisse gauche,
Assister, un peu médusé, au renversement des colonnes de la sono d'Hecker au Centre Pompidou, puis lire de Peter Rehberg le rappel de la huée du Sacre du Printemps par les parisiens, en 1913,
Ecouter Bjork et d'autres, après une semaine de moutons islandais,
Faire le grand huit sur Stay+ au Point Ephémère,
S’asseoir en face de Tinariwen dans les ruines figées du Théâtre des Bouffes du Nord,
Tomber amoureux du Parc de la Villette de Bernard Tschumi pendant le festival de la Villette Sonique,
Se rappeler des culottes trempées de bière coincées dans des mini jupes en cuir passer au dessus de ma tête pendant le set de Magnetix à Mains d'Oeuvres,
Douter des intonations de Michel Bulteau mais découvrir les lenteurs acérées de la guitare de Serge Teyssot-Gay dans une librairie du 15e,
Etre ému d'être si près de Lee Ranaldo à la Fondation Cartier, et être forcément déçu par My Bloody Valentine en 2008,
Passer Une Nuit en Enfer dans la voix des Black Diamond Heavies à la Boule Noire,
Flotter dans celle de Hope Sandoval au Café de la Danse,
Revenir aux survet', à la roue de la fortune, et aux pointes de seins scotchés de Sexy Sushi à l'Alhambra, et tant d'autres fragments mnémoniques épars... mais,

A cette minute être heureux d'avoir pu mener à bien notre livre avec/sur Bill Drummond : Score378, Bill Drummond qui était un rêve des OfflinePeople: contacter Drummond avec des questions faussement naïves, puis parvenir à le rencontrer, et après 3 ans de travail, publier.

A cette minute nous réapparaîtrons, bientôt. Et différent.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire