mardi 28 mai 2013

Le Cabaret Sauvage : Flaming lips, The Ex et Mykki Blanco à la Villette Sonique 2013


On a commencé avec D. par une discussion sur la reprise de No woman no cry par Boney M, les problèmes d'acnée de Chimène Badi, la transformation des vers à soie, le fait qu'un hippocampe hypertrophié pourrait empêcher de croire en dieu et la fin du Hip Hop. Enfin du bon Hip Hop. Enfin vous voyez ce que je veux dire.

Puis le concert des Flaming Lips a commencé. Et Wayne Coyne nous est apparu comme le Baphomet de Cabal, dans une veste bleue électrique, juché sur un promontoire de boules argentées, les membres reliés par des fibres optiques incandescentes lançant de longs rayons sur l'écran géant derrière lui. Et le micro scotché au gaffa gris. Le plus incroyable light show bricolé que j'ai jamais vu.

Puis un morceau extrait du dernier album The Terror : Turning Violent. D'abord plaintif, lancinant - la voix parfois hésitante de Coyne n'en est que plus belle - puis incroyablement puissant, une explosion sonique et peut être qu'à ce moment précis dans une flamboyance lumineuse des papillons noirs sont redescendus du plafond de la grande verrière ?

Dans le grand parc d'attraction des Flaming Lips, on a croisé David, Queen, Tommy, les Floyd et quelques autres et tous étaient habillés en punk psychédéliques. C'est un fait :We could be heroes just for one day. We could steal time Just for one day.


Le lendemain, samedi 25, après un réveil et une météo aléatoire, nous sommes allés voir la fanfare de la jeunesse sonique de The Ex & The Brass Unbound. Il y avait même une jeune fille à demi nue qui se déhanchait sur scène.

Nous voilà maintenant dimanche après midi. Une playlist Glam Rock et un poulet roti plus tard, nous nous installons sur la pelouse - presque sèche, hein D. - de la Grand Prairie du parc de la Villette. Je ne savais pas trop ce que j'étais venu écouter, probablement JC Satan mais je suis arrivé trop tard, et il y avait D. qui insistait pour aller voir Mykki Blanco. - Mais si il a déjà joué avec les Death Grips, allez ! viens !



La fin du set de Bambaataaa - un MIA et un Onyx vite mashé - et un nouveau DJ prend place. Ses trois premiers enchaînements sur des sonorités house dégueulasses sont tous sans exception ratés. Je suis sur le point de partir. - Non, reste me dit D., ça va commencer.

A cette phrase, un très long corps à perruque blonde entre en scène. Presque une drag queen minimale, en noir. Elle tombe son blouson brodé à tête de tigre, et devant nous se donne un corps tatoué musculeux qui a quelque chose du corps jeune d'Iggy Pop ou du corps intermédiaire de Genesis P-Orridge - son corps de routier augmenté d'une opulente poitrine et d'une voix d'ange, maniérée, sur le fil, où l'on se méfie d'éclat de voix que l'on pressent tranchants comme des rasoirs.

Mykki passe des pauses de Marylin drapé dans un rideau de velours rouge - Poupoupidou - aux raclement de gorge et aux balancements inquiétants de Joey Starr. Son corps est le lieu d'affrontements permanents : il se déhanche à la fois comme la choriste biaaatche langoureuse moyenne et, dans le même temps, est secoué des spasmes d'un Tricky très enfumé. Il se pointe le micro sur la tempe - et personne n'a envie de rire - et traverse la foule. Dans les flashs des stroboscopes, on voit des bras, des pieds, un pogo qui tangue.

J'en ressors secoué, je pensais avoir vu le meilleur concert de l'année la veille - celui des Flamning Lips me paraissait difficilement surpassable - puis à 20 heures d’intervalle je suis à nouveau devant le meilleur concert de l'année. Cet après midi, le Cabaret est réellement devenu Sauvage.

--

La reprise de We could be heroes de Bowie est à 54 min dans la vidéo d'arte ; Turning Violent à 1h03min. Il faut aussi écouter le riff de fuzz de Always There, In Our Hearts à 1h24min.

L'extrait vidéo du concert de Mykki Blanco, ne rend pas complètement justice à l'intensité de la performance à laquelle nous avons assisté. Pour plus de détails, initiez vous.

Vous pouvez aussi voir le concert des Melvins du 12/05 au Trabendo sur Arte Live Web qui faisait partie du Festival Villette Sonique 2013.

1 commentaire:

Guillaume Dumas a dit…

Super report! Rhhaa c'est vraiment dommage que mon timing était si serré... Comme je disais à D. on prévoit un truc pour fin septembre bien à l'avance avec le C.
En tout cas, merci les Offline People pour ces bonnes tranches de son et actus musicales gonna.

Enregistrer un commentaire